Au seuil de la vie

d’Ulla Isaksson

“Nära livet” est un scénario écrit par Ulla Isaksson, pour INGMAR BERGMAN. 1958. Stockholm.

Trois femmes d’horizons et d’âges différents partagent la même chambre dans une maternité pendant 24 heures. Trois femmes soumises à des forces de vie et de mort qui les  dépassent. Syster Britta recueille leurs confidences et leurs cris de révolte, partage leurs babillages et leurs fous rires de jeunes femmes redevenues pensionnaires en dortoir ; la  vie est là, à chaque instant, malgré  la cruauté de l’existence.

Ce texte puissant pose des questions qui trouvent dans la société d’aujourd’hui un écho troublant : la liberté de choix, la place de l’enfant, celle du corps...

2017 : les droits des femmes sont en régression partout dans le monde… Écoutons avec quelle force et quelle acuité l’œuvre d’Ulla ISAKSSON et Ingmar BERGMAN résonne et nous interpelle aujourd’hui.

Compagnie du Passage
Coprod : Compagnie de la lune pourpre
Interprètes : Alice Allwright, Pernille Bergendorff, Pénélope Driant, Gwladys Rabardy
Metteur en scène : Hélène Darche
Musique originale : Jason Meyer

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Nous pénétrons dans un univers glacial. Les décors blancs très épurés évoquent une clinique. L’univers d’Ingmar Bergman est campé pour ce drame de la maternité. Quatre femmes vont chacune donner leur vision de la maternité, au travers de leurs expériences diverses et parfois terribles. Ces quatre portraits sont brossés avec une belle humanité et chaque comédienne semble habitée par son personnage. Aucune d’entre elles ne se connaît, mais chacune va se lier à l’autre par le lien de l’enfant, désiré ou non. Tantôt mères, tantôt filles, parfois ombres spectrales, ces quatre femmes sont d’une sincérité exceptionnelle. Ces quatre portraits sont magnifiques et enthousiasmants tant ils sont vrais. A une époque où les droits des femmes sont parfois remis en cause dans nos sociétés modernes, Au seuil de la vie résonne comme une plaidoirie pour la liberté et le combat des femmes. La pièce scrute le monde féminin avec une grande acuité et nous incite à la réflexion. Un spectacle intelligent et bouleversant, dont le sujet ne peut laisser personne indifférent. Du théâtre exigeant à voir, et / ou revoir ! » La Provence - Jean-Noël Grando - 17 juillet 2017

« D'après le scénario original du film éponyme de Bergman, voici un drame véritablement poignant, dans lequel tristesse et joie se télescopent jusqu'à trouver un juste équilibre : à ne pas rater ! » Le Crabe des Arts – Rodolphe Pignon - 11 juillet 2017 [voir l'article complet]

« Une pièce de Ingmar Bergman brillamment interprétée par des comédiennes saisissantes. (…) La mise en scène est d’une sobriété tout en esthétique créant une atmosphère intime presque utérine telle une parenthèse dans le psychodrame de la vie des femmes. (…) L’interprétation réaliste des quatre comédiennes prend aux tripes mais c’est la force qui l’emporte chez ces femmes ordinaires. » Vaucluse Matin - 11 juillet 2015

Théâtre

Durée : 1h20 / Salle 1

Du 7 au 30 juillet à 13h05 - Relâche les 10, 17 et 24 juillet

Tarif : 15€ / Abonné : 10,50€

Compagnie du passage
Hélène Darche
22 rue Paul Cavaré
93110 Rosny sous bois

Contact presse et diffusion : Sophie Sutour

Portable : 06 07 62 23 21
Courriel : artissimadiffusion@gmail.com

Télécharger le dossier de presse

Réservations : 04 86 34 52 24 - 06 14 22 92 38