Réservation : +33 (0)4 86 34 52 24

Une tête de nuage

de Erri De Luca

}

Horaire :
11h20

du 5 au 27 juillet
[relâche les 7, 14 et 21]

Durée :
1h10

Salle n°2

Théâtre
[à partir de 12 ans]

Tarif : 15€
Abonné : 10€
Réduit & -18 ans : 7€

Coup de Chapeau Productions et Cie Avec des si…
Auteur : Erri De Luca
Mise en scène : Pierre-Philippe Devaux
Interprètes : Myriam Sintado et Pierre-Philippe Devaux

Résumé

« Dans chaque nouvelle créature on cherche les ressemblances pour y voir quelqu’un qu’on a précédemment connu. Au lieu de ça, elle est merveilleusement nouvelle et inconnue. Chaque nouvelle créature a le visage des nuages. » Erri de Luca

Iosèf et Miriàm viennent d’être parents par la naissance de Ieshu leur fils. Vous ne vous y trompez pas, même si les noms ont été changés, il s’agit bien de la famille la plus connue du monde emmenant avec elle le plus jeune fugitif de l’histoire de l’humanité. Ce jeune couple décide d’affronter un ordre préétabli en disant non à la violence, non à l’injustice, non à un chemin tout tracé.

Presse

« Avec Une tête de nuage, le romancier napolitain relit la vie de Jésus. Un premier essai français sur l’auteur est publié à cette occasion.
Dans un village de Galilée, un homme apprend que sa fiancée est enceinte, et pas de lui. Mais il est profondément amoureux et accepte d’accueillir cet enfant comme le sien. On aura reconnu une scène célèbre de l’Évangile, où Marie et Joseph acceptent d’être un destin qui les distingue du reste des humains. C’est celle par quoi Erri De Luca a décidé d’ouvrir Une tête de nuage, son dernier livre. C’est autour du personnage de Ieshu, plus communément appelé Jésus, que s’ouvre cette évocation. Des « vies de Jésus », il s’en est beaucoup écrit dans le passé, apologétiques ou iconoclastes. Mais aujourd’hui, le genre est un peu délaissé. Erri De Luca, qui « sans un souffle de foi » parcourt depuis longtemps l’Écriture, ne pouvait passer à côté du « plus jeune fugitif du monde », Jésus fuyant, à peine né, le massacre des innocents. Il avait déjà traversé d’autres livres « bibliques » de l’auteur, comme Noyau d’olive. Lui qui ne pouvait pas commencer sa journée sans avoir passé quelques heures à lire ou traduire les « lettres carrées » de l’hébreu, revient sur le sens de la vie et de la mort de Ieshu pour l’humanité d’aujourd’hui.
Iosèf/Joseph est dès le départ présenté comme un homme « ajouté » – c’est le sens de son nom. Il porte le nom d’un autre Iosèf, celui qui a été « ajouté » sur le tard à la descendance de Jacob, qui a été vendu par ses frères et a implanté les Hébreux en Égypte, d’où Moïse les fera sortir. Un nom d’exil, que redouble sa situation d’homme de Bethléem, en Judée, au sud d’Israël, émigré en Galilée, au nord. Exil et occupation romaine : les résonances contemporaines sont transparentes. Erri De Luca, qui se refuse à toute lecture transcendante fait de Ieshu, de sa mère Miriàm et de Iosèf, des personnes dont les aspirations et les actes ont un sens dans le monde contemporain. La révélation de la grossesse de Miriàm met ainsi au premier rang la question de la domination masculine, et le destin de Iosèf, avec qui s’interrompt une lignée remontant à David.
Reste Ieshu. Si l’auteur ne voit pas en lui un Dieu, la question de son destin hors des normes humaines est posée. Il fait dire à Iosèf que Ieshu n’est pas un homme à « tête de nuage, qui change de forme et de profil selon le vent ». Celui qui se fait appeler « fils de l’homme » est celui en qui s’arrête toute lignée, qui a donné priorité à l’humanité. Il restera comme un sceau, comme un arbre planté sur la terre, les bras écartés. Conçu comme un dialogue entre Iosèf et Miriàm, suivis par un narrateur, ce livre est accompagné d’un commentaire, où la finesse et la connaissance de l’hébreu de l’auteur soutiennent la force poétique de ses choix de traduction. » L’Humanité

Infos pro

Coup de Chapeau Productions
11 avenue Pasteur MDA BL6
76000 Rouen

Licence : 2- 1040602

www.coupdechapeau.fr

Contact diffusion : Devaux Pierre-Philippe
06 65 01 09 36
administration@coupdechapeau.fr